Langue
RETOUR

Comment se propage le Coronavirus? Travaux de recherche de Harvard, Nature et NHK

6 Juillet, 2020 – 3 Min

Mai 2020

Alors que les confinements sont peu à peu levés dans le monde entier et que les entreprises sont dans l'optique de rouvrir, l'accent est mis sur les moyens à disposition pour limiter la propagation du virus et ainsi assurer la sécurité des clients et des employés. Mais comment le coronavirus se propage-t-il?

Le centre américain de contrôle des maladies (CDC) souligne que le virus à l'origine de la COVID-19 est contagieux et se transmet principalement d'une personne à l'autre par le biais de gouttelettes respiratoires produites lorsqu'une personne infectée tousse ou éternue. Ces gouttelettes peuvent atterrir dans la bouche ou le nez des personnes se trouvant à proximité ou éventuellement être directement inhalées dans les poumons.

Des recherches récentes de la Harvard Medical School, du Forum Économique Mondial et de l'Université de Wuhan montrent que ces gouttelettes respiratoires peuvent également rester en suspension dans l'air jusqu'à trois heures, ce qui permet au virus de se propager dans l'air par le biais d'aérosols.

Chez Rensair, nous fournissons des purificateurs d'air portatifs de qualité hospitalière permettant d'éliminer les virus se propageant dans l'air. Rensair a prouvé scientifiquement son efficacité, éliminant plus de 99,97% des bactéries et virus en suspension dans l'air.

Voici une liste des récents travaux de recherche internationaux sur la propagation du coronavirus dans l'air:

——

Nature Research:

Une analyse aérodynamique du SARS-COV-2 suggère la ventilation comme moyen de limiter la propagation du virus.

Une étude publiée par le journal Nature Research met en évidence que le nouveau coronavirus semble subsister dans l'air des espaces à forte concentration de population et les pièces dépourvues de ventilation.

Ke Lan de l'Université de Wuhan en Chine et ses collègues ont testé la concentration d'ARN du SARS-COV-2 dans des aérosols - fines particules en suspension dans l'air - dans deux hôpitaux traitant des personnes atteintes de la COVID-19 (Y. Liu et al. Nature; 2020).

"Les individus produisent deux types de gouttelettes lorsqu'ils respirent, toussent ou parlent. Les plus grosses retombent au sol avant de s'évaporer, causant principalement un risque de contamination par l’intermédiaire des objets sur lesquels ils se déposent. Les plus petites - celles qui composent les aérosols - peuvent subsister dans l'air pendant plusieurs heures".

L'équipe a constaté des niveaux plus élevés de ces petits aérosols dans toilettes et les espaces communs où plusieurs personnes passent. Des concentrations particulièrement élevées ont été relevées dans une pièce où le personnel médical retirait son équipement de protection individuel (EPI), ce qui suggère que les particules présentes sur leur équipement redeviennent aéroportées lorsque les masques, les blouses et les gants sont retirés.

À l'autre extrémité du spectre, dans les pièces bien ventilées comme les salles d'isolement et les chambres des patients, les niveaux relevés était si bas qu'ils étaient indétectables.

“La présence d'ARN viral en suspension dans l'air suggère que le SARS-COV-2 a la capacité de se propager sous forme d'aérosols”, affirment les chercheurs. Ils suggèrent que des mesures de type désinfection routinière et une bonne ventilation pourraient limiter la propagation du virus.

Source: doi.org

——

Forum Économique Mondial:

Les micro-gouttelettes qui subsistent dans l'air pendant 20 min peuvent être un vecteur de propagation du coronavirus.

weforum.org a récemment publié une expérience japonaise menée par NHK, dont le but était de comprendre les plus importants vecteurs de propagation du coronavirus.

NHK déclare que "Jusqu'à présent, nous avons considéré que les deux principaux vecteurs de contamination étaient 1) des objets porteurs du virus, 2) des gouttelettes inhalées issues d'éternuements ou de toux - mais certains experts affirment qu'il existe peut-être un troisième vecteur de contamination: des micro-gouttelettes présentes dans l'air qui peuvent par exemple être émises par les conversations. Plus les gens parlent fort, plus les gouttelettes qu'ils émettent passent dans l'air”.

"Ce troisième vecteur de contamination est la clé pour réduire la propagation du virus” poursuivent-ils.

Ce vecteur de risque est plus élevé encore pour les pièces dotées d'une ventilation nulle ou faible. Ouvrir une fenêtre n'est pas inutile, mais NHK souligne l'importance de disposer de deux ouvertures pour générer un courant d'air suffisant. Faites-le au moins une fois par heure. Cela réduit considérablement le risque d'infection.

Lorsque l'ouverture d'une fenêtre n'est pas suffisante (ou impossible) pour générer un flux d'air suffisant, une purification efficace de l'air peut être une solution.

Source: weforum.org

—–

École de Médecine de Harvard:

Le coronavirus pourrait éventuellement être inhalé.

“On pense que le coronavirus se propage principalement de personne à personne. Les gouttelettes produites par la toux ou les éternuements d'une personne infectée peuvent atterrir dans la bouche ou le nez des personnes aux alentours, ou éventuellement être inhalées dans leurs poumons.

Un individu infecté par le coronavirus - même asymptomatique - peut émettre des aérosols lorsqu'il parle ou respire. Les aérosols sont des particules virales infectieuses qui peuvent flotter ou dériver dans l'air pendant une durée allant jusqu'à trois heures. Un autre individu peut alors respirer ces aérosols et être infecté par le coronavirus. C'est la raison pour laquelle tout le monde doit se couvrir le nez et la bouche en public".

Source: Health.Harvard.edu

Il a été prouvé que la technologie de purification de l'air de qualité hospitalière Rensair réduit la présence de virus et de bactéries en suspension dans l'air avec une efficacité de 99,97%.

Besoin d'air vraiment pur grâce à une purification de l'air de qualité hospitalière?

Demander un devis

CDC Centre américain pour le contrôle et la prévention des maladies corona covid harvard medical school santé japon recherche propagation étude virus Forum Économique Mondial

Demander un devis

Décrivez vos besoins et obtenez votre devis dans les 24 heures

DEMANDEZ UN DEVIS

Parler a un expert

Réservez une consultation gratuite avec l'un de nos experts techniques

Réservez votre consultation
Close

Looks like you're visiting Rensair from the US. We recommend that you go to our dedicated US site

Close

It looks like you are visiting Rensair from the Hong Kong region. We recommend that you go to our dedicated Hong Kong site.