Langue
RETOUR

L'importance de l'air pur dans le système éducatif

10 Janvier 2022 - 7 Min

Suite à la pandémie de COVID-19, la santé publique est devenue une priorité de premier rang, en particulier en ce qui concerne le système éducatif et l'enseignement personnalisé. 

Au début de l'épidémie, les éducateurs, désireux d'offrir un environnement plus sûr pour enseigner, ont troqué l'enseignement en présentiel pour un format virtuel. Pourtant, après plus d'un an d'enseignement à distance, les étudiants et les professeurs sont impatients de retourner en classe. 

Les dirigeants des collèges et des universités reconnaissent que l'interaction en présentiel entre professeurs et étudiants constitue un aspect fondamental de l'enseignement supérieur. Mais le retour en classe est synonyme d'un retour des élèves et des éducateurs à l'intérieur, et donc d'y respirer le même air. Et il existe à présent la menace du variant Delta du COVID-19 responsable d'une résurgence de l'épidémie. 

Les professionnels de l'enseignement supérieur tentent de relever le défi en mettant en œuvre les stratégies recommandées telles que le port du masque et la couverture vaccinale. On leur conseille également de mettre l'accent sur un facteur autrefois négligé: l'amélioration la qualité de l'air intérieur afin de protéger la santé et la sécurité de leurs étudiants, de leurs professeurs et de leur personnel. 

Pourquoi se focaliser sur la qualité de l'air? 

Au début, il était difficile de savoir comment le coronavirus se propageait et quoi faire pour limiter les contaminations. Les gens étaient ouverts à toutes les solutions. Ce fut la ruée vers les gels hydroalcooliques et les gens passaient leurs journées à désinfecter les surfaces.

La science est aujourd'hui en mesure de fournir des preuves solides que le virus se propage le plus souvent via des aérosols en suspension dans l'air. Lorsque les gens éternuent, toussent ou parlent, ils expulsent des particules contenant des gouttelettes et des aérosols. Les aérosols sont légers et peuvent dériver et rester en suspension dans l'air pendant des heures, en particulier à l'intérieur, aggravant ainsi les risques de transmission du coronavirus.

L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) affirme que se laver les mains et désinfecter les surfaces sont des mesures qui n'offrent pas une protection suffisante en intérieur. L'amélioration de la qualité de l'air intérieur pour limiter la propagation des infections aéroportées dans nos établissements scolaires d'enseignement supérieur est ainsi de la plus haute importance. Pour une sécurité optimale, l'air intérieur doit être purifié des contaminants potentiels en suspension dans l'air.

Les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) aux États-Unis mettent en avant une approche à plusieurs niveaux. Ils affirment que la vaccination et le port du masque à l'intérieur en public peut maximiser votre protection contre le virus du COVID-19 et son variant Delta. Ils sont également favorables à l'amélioration de la ventilation des bâtiments comme un élément essentiel dans la limitation de la propagation de la maladie et la réduction des risques d'exposition au virus du COVID-19.

Le ministère de l'Éducation Nationale aux États-Unis a publié un rapport soutenant que “l'air pur est essentiel pour vivre et apprendre, et qu'une ventilation efficace est un élément important de la prévention du COVID-19". Ils notent que la ventilation reste une préoccupation majeure et qu'une ventilation adéquate, associée à d'autres mesures de limitation des risques, peut réduire la propagation de la maladie.

Le défi de la purification de l'air intérieur 

Nous sommes donc conscients que l'amélioration de la ventilation et la purification de l'air intérieur dans nos bâtiments universitaires sont susceptibles d'améliorer la résilience aux maladies infectieuses. Pourtant, de nombreux éducateurs ont constaté que cela peut constituer un véritable défi.

Une mauvaise ventilation dans les bâtiments scolaires reste monnaie courante, en particulier dans les bâtiments les plus anciens. Un rapport du Government Accountability Office datant de juin 2020 estime qu'un tiers des écoles publiques disposent de systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation (CVC) inadéquats.

En avril 2021, la Commission COVID-19 du Lancet a publié un document proposant des stratégies et des mises en garde pour les écoles cherchant à améliorer leur système de ventilation et la purification de l'air de leur bâtiment. Selon le rapport, les établissements scolaires sont sous ventilés de manière chronique. Il constate que la plupart des bâtiments scolaires ne répondent même pas aux normes de base fixées par l'American Society of Heating, Refrigeration and Air-Conditioning Engineers (ASHRAE).

Les responsables éducatifs constatent qu'il est en général hors de question de moderniser l'ensemble de leur système de CVC. Le processus peut être compliqué, long et le coût rend à lui seul cette solution hors de portée. La bonne nouvelle est que les systèmes de ventilation intégrés aux bâtiments ne sont pas la seule et unique solution. 

Des études montrent que les purificateurs d'air portables correctement conçus peuvent être intégrés aux systèmes de CVC existants pour créer un renouvellement de l'air optimal. L'ASHRAE estime que cinq à six renouvellements d'air par heure sont efficaces dans une salle de classe d'environ 90 mètres carrés avec un plafond de 3 mètres de haut. Par rapport à une rénovation complète, les économies réalisées grâce à l'utilisation de purificateurs d'air portables sont importantes et, comme aucune installation n'est nécessaire, leur mise en œuvre est rapide et simple.

En juillet 2021, il a été rapporté que, pour contribuer à la limitation de la propagation du COVID-19, le ministère de l'Éducation fournirait deux purificateurs d'air pour chacune des 56 000 salles de classe des écoles publiques de New York d'ici le mois de Septembre. Il s'agit là d'un pas dans la bonne direction et des initiatives similaires sont en cours dans d'autres États. 

Pourtant, tous les purificateurs d'air portables ne sont pas à la hauteur. Il est important de choisir un appareil efficace. Quel type de purificateur d'air portable les experts recommandent-ils? 

La technologie appropriée de purification de l'air

Dans une lettre ouverte, la Dre Marwa Zaatari - experte en qualité de l'air intérieur et membre du conseil d'administration du U.S. Green Building Council – préconise la prudence en ce qui concerne le choix de dispositifs de purification de l'air. Elle se focalise sur les technologies présentes dans les appareils. La Dr Zaatari approuve les mesures démontrées de manière scientifique, dont les purificateurs à filtration HEPA portables (absorbant les particules avec une haute efficacité) combinés avec des systèmes UVC (lumière ultraviolette germicide), qui sont efficaces, pratiques, faciles à mettre en œuvre et peu coûteux.

Les programmes gouvernementaux ont soutenu cette recommandation. Le Plan de Sauvetage Américain (ARP), qui a alloué près de 125 milliards de dollars pour l'éducation, a approuvé l'achat d'unités de filtration d'air portables, telles que des filtres à air HEPA, pour améliorer la qualité de l'air intérieur pour l'enseignement en présentiel.

Le fonds d'aide d'urgence pour l'enseignement supérieur (HEERF lll), autorisé par l'ARP, a alloué 39 milliards de dollars pour soutenir les établissements d'enseignement supérieur. Une partie des fonds ont été affectés à la "mise en œuvre de pratiques fondées sur des données probantes pour contrôler et éliminer le coronavirus conformément aux directives de santé publique". Les directives de santé publique incluent les recommandations du CDC, qui indiquent clairement dans leur mise à jour de Juin 2021 que les purificateurs d'air portables équipés d'un filtre HEPA et d'un ventilateur haute puissance sont “la meilleure option pour la purification auxiliaire de l'air.” La mise à jour soutient également l'utilisation de lumière UVC germicide comme traitement supplémentaire pour inactiver le coronavirus.

Et dans son webinaire d'octobre 2021, le département des espaces intérieurs de l'Environmental Protection Agency (EPA) a évoqué les stratégies éprouvées que les écoles peuvent mettre en œuvre pour améliorer la qualité de l'air intérieur. Ils ont cité l'augmentation des débits de ventilation, l'utilisation de filtres HEPA efficaces et l'ajout de purificateurs d'air portables comme éléments essentiels pour un air sain en milieu scolaire.

Filtration HEPA et de lumière UVC

Pourquoi la filtration HEPA et la lumière UVC sont-elles les composants clés d'un purificateur d'air portable efficace et performant? Pour faire simple, la filtration HEPA capture le COVID-19 et la lumière UVC le détruit. 

Le CDC analyse la science derrière les filtres HEPA comme suit: "La plupart des gouttelettes respiratoires et des particules expirées pendant les conversations, le chant, la respiration et la toux mesurent moins de 5 micromètres (µm). Par définition, l'efficacité d'un filtre HEPA est d'au moins 99,97% pour capturer des particules de 0,3 µm. Cette taille de particule de 0,3 µm se rapproche de la taille de particule la plus pénétrante (MPPS) à travers le filtre. Les filtres HEPA sont encore plus efficaces pour capturer les particules plus grosses et plus petites que les MPP. Ainsi, l'efficacité des filtres HEPA n'est jamais inférieure à 99,97% pour capturer les particules virales générées par l'homme associées au SRAS-CoV-2.”

Le CDC explique également que la technologie UVC germicide fait appel à “l'énergie ultraviolette (UV) pour inactiver (détruire) les micro-organismes, dont les virus, lorsqu'elle est conçue et installée correctement.”

Ces experts recommandent également de choisir un système portable équipé d'un ventilateur puissant et d'une taille appropriée à la zone dans laquelle il sera utilisé.

Prêts pour l'avenir 

La pandémie de COVID-19 a mis en avant à quel point la mauvaise qualité de l'air intérieur (QAI) a un effet direct sur notre santé. L'impact d'une mauvaise QAI peut parfois être subtil. Les symptômes ne sont aussi facilement identifiables que ceux du COVID-19. Mais si elle n'est pas prise en charge, une mauvaise QAI reste une menace pour notre bien-être. 

Les études de l'EPA sur l'exposition humaine aux polluants atmosphériques révèlent que les niveaux de polluants en intérieur peuvent être de deux à cinq fois, voire parfois plus de 100 fois supérieurs aux niveaux extérieurs. Ces niveaux de polluants de l'air intérieur sont particulièrement préoccupants, car la plupart des gens passent environ 90% de leur temps en intérieur.

En fait, le Conseil consultatif scientifique de l'EPA a classé la pollution de l'air intérieur parmi les cinq principaux risques environnementaux pour la santé publique. Ils ont déterminé qu'une “bonne QAI est un élément important pour un environnement intérieur sain et peut aider les établissements scolaires à atteindre leur objectif principal qui est d'éduquer les enfants”.

Le Harvard Center for Health and the Global Environment rapporte qu'une nouvelle étude majeure sur l'impact des bâtiments écologiques a démontré qu'avec une meilleure qualité de l'air, les scores cognitifs étaient 61% supérieurs sur neuf domaines fonctionnels, dont la réponse aux situations de crise, la stratégie et le niveau de concentration.

L'EPA déclare ainsi: “Une qualité d'air intérieur saine peut favoriser un environnement sain pour un meilleur apprentissage, pour réduire l'absentéisme, avoir un impact sur les résultats des évaluations et améliorer la productivité des étudiants et du personnel”. 

Les établissements d'enseignement supérieur seraient bien avisés de s'occuper de la qualité de leur air intérieur, non seulement car c'est un facteur de limitation des risques du COVID-19, mais c'est également un investissement dans l'environnement éducatif au-delà de la pandémie.

ARP ASHRAE CDC covid19 EPA Harvard hepa hepa13 QAI Qualité de l'air intérieur Lancet Rensair en classe Rensair à l'école SAGE Technologies soustractives Royaume-Uni uvc OMS

Demander un devis

Décrivez vos besoins et obtenez votre devis dans les 24 heures

DEMANDEZ UN DEVIS

Parler a un expert

Réservez une consultation gratuite avec l'un de nos experts techniques

Réservez votre consultation
Close

Looks like you're visiting Rensair from the US. We recommend that you go to our dedicated US site

Close

It looks like you are visiting Rensair from the Hong Kong region. We recommend that you go to our dedicated Hong Kong site.