Langue
RETOUR

L'air pur doit devenir la première ligne de défense des maisons de retraite

1er Mars 2022 - 4 Min

La pandémie de Covid-19 a eu des conséquences dévastatrices pour les maisons de retraite au Royaume-Uni, le CQC (Commission de Qualité des Soins) faisant état de plus de 39 000 décès entre le 10 avril 2020 et le 31 mars 2021.

Au début, les stocks d'EPI (équipement de protection individuelle) étaient limités et l'accent a donc été mis sur le nettoyage, avant que l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) ne déclare en novembre 2020 que le principal risque de transmission du Covid provient de l'inhalation d'aérosols plutôt que le contact physique avec des surfaces contaminées. Les personnes malades, lorsqu'elles respirent, parlent, toussent ou éternuent, émettent des aérosols porteurs d'agents pathogènes comme la Covid-19 qui restent en suspension dans l'air dans des espaces intérieurs mal ventilés.

Des travaux de recherche publiés par le ministère de la Santé et des Affaires Sociales au Royaume-Uni ont révélé que le fait de se trouver dans une pièce bien ventilée peut réduire le risque d'infection par la Covid-19 de plus de 70%. Un autre rapport se penchant sur la transmission de la grippe par voie aérienne a conclu que l'amélioration de la qualité de l'air intérieur pourrait être aussi efficace pour réduire la transmission des virus que la vaccination de 50 à 60% de la population.

Le taux de renouvellement de l'air recommandé par l'OMS est désormais de 10 litres d'air frais par personne et par seconde (l/p/s), un objectif que de nombreuses maisons de retraite ne peuvent atteindre, même dans des bâtiments relativement récents.

Les systèmes de ventilation mécanique sont souvent inexistants ou inefficaces pour le traitement des particules infectieuses. La ventilation naturelle n'est pas une option viable pendant l'hiver lorsque les résidents des foyers d'accueil médicalisés doivent rester au chaud sans que les factures de chauffage ne s'envolent

C'est ici qu'intervient la purification de l'air qui peut permettre de combler l'écart entre le taux de renouvellement de l'air souhaité et le taux réellement atteint, sans avoir à ouvrir les fenêtres.

“Our family members understandably complain about cold drafts, so ventilation is a real challenge”, says Anita Astle MBE, Managing Director of Wren Hall (Nottingham) and member of the Board of Directors at the National Care Association. “ By purifying the air instead of bringing in outdoor air, we are able to help prevent viral transmission, keep everyone warm and save on energy costs for heating. It’s a complete solution and we can all detect a difference in the freshness of the air.”

Les maisons de retraite mettent en général des purificateurs d'air dans les espaces partagés très fréquentés, comme les salons ou salles à manger, là où le virus est le plus enclin à se propager parmi les résidents. Cela aide à prévenir les clusters et protège les proches en visite ainsi que les résidents et le personnel. La portabilité est un élément important, car les appareils peuvent être déplacés en fonction des événements, tels que les soirées jeux ou cinéma lorsque les gens se rassemblent dans une même zone:

“The portability of the units is a distinct advantage”, explains Carl Richmond, CEO at Brookvale care home (Prestwich). “ It enables us to move them around to where they’re needed most on any given day, depending on the activities taking place. We think of them as fellow members of staff, working around the clock to protect us all.”

Mais face à un large choix de produits et de technologies de purification de l'air sur le marché, les maisons de retraite ont naturellement besoin de conseils avant d'investir.

Selon la source la plus fiable au Royaume-Uni, le comité SAGE, "les dispositifs de purification de l'air fonctionnant principalement sur une filtration fibreuse (filtres HEPA13) ou des UV germicides (UVC) sont susceptibles d'être bénéfiques s'ils sont déployés correctement. Ces appareils sont recommandés pour les endroits où la ventilation est mauvaise et où il n'est pas possible de l'améliorer par d'autres moyens".

Les recommandations du comité SAGE mettent également en garde contre les technologies non éprouvées qui, en plus d'être potentiellement inefficaces, sont susceptibles d'émettre des sous-produits nocifs: “L'efficacité des dispositifs reposant sur d'autres technologies (ioniseurs, plasma, oxydation chimique, oxydation photocatalytique, précipitation électrostatique) contre le SRAS-CoV-2 n'est pas démontrée et/ou ces dispositifs peuvent parfois générer des produits chimiques aux effets secondaires indésirables avec de possibles effets néfastes sur la santé tels que des irritations respiratoires ou cutanées. Ces dispositifs ne sont donc pas recommandés à moins que leur innocuité et leur efficacité ne puissent être démontrées scientifiquement et sans équivoque par des données de test pertinentes".

La maison de retraite de Rayners (Amersham) a tenu compte de ces recommandations et leurs propres recherches ont révélé que les purificateurs d'air doivent être robustes, équipés d'un ventilateur puissant garantissant une circulation de l'air ne se limitant pas à la zone située autour de l'appareil lui-même, mais à l'ensemble de l'espace commun concerné:

“We had come across HEPA and UVC separately and Rensair’s ‘double whammy’ combining both technologies in one compact unit appealed to us”, says Jim Matthews, CEO at Rayners. “The entrapment of particles prior to destruction with UVC is important, otherwise stray virus particles may still get through the system. The other key attribute was powerful air circulation’.

Un investissement dans la purification de l'air peut être motivé par la pandémie de Covid, mais purifier l'air est tout aussi efficace contre de nombreux autres virus et infections saisonnières, comme la grippe ou les rhumes. Cela comporte également d'autres avantages, en particulier l'élimination des odeurs et l'amélioration du bien-être en général grâce son impact bénéfique sur les fonctions cognitives des individus. Autre avantage non négligeable, en particulier à l'heure actuelle: les économies réalisables en termes de consommation énergétique car cela permet de garder les fenêtres fermées, ce qui peut rapidement compenser le coût d'un investissement dans des dispositifs de purification de l'air.      

Needless to say, continued vaccination is essential and many would describe this infection control method as the first line of defence for care home residents. But the reality is that vaccines, while they limit the severity of the infection, do not prevent the spread. Care homes therefore need to take every precaution. “New vaccine-resistant variants could potentially emerge”, warns Anita Astle. “We will do everything in our power to protect those in our care and avoid further outbreaks. We certainly feel safer with our Rensair air purifier units as the first line of defence.”

ACR Purification de l'air Purificateur d'air maison de retraite CareQualityCommission air pur covid-19 CQC Department of Health and Social care facture énergétique hepa hepa13 HVAC QAI Qualité de l'air intérieur PPE Rensair comité SAGE UKCarehomes uvc ventilation OMS Wren Hall

Demander un devis

Décrivez vos besoins et obtenez votre devis dans les 24 heures

DEMANDEZ UN DEVIS

Parler a un expert

Réservez une consultation gratuite avec l'un de nos experts techniques

Réservez votre consultation
Close

Looks like you're visiting Rensair from the US. We recommend that you go to our dedicated US site

Close

It looks like you are visiting Rensair from the Hong Kong region. We recommend that you go to our dedicated Hong Kong site.