Langue
RETOUR

La moitié de la population mondiale est exposée à une pollution de l’air toujours plus élevée

5 Avril 2022 – 2 Min

Qu’il s’agisse de pollution importée transportée par les vents ou de l’accumulation de rejets locaux, l’air que nous respirons devient de plus en plus malsain.

Selon une étude de juin 2020 publiée dans la revue Climate and Atmospheric Science, la moitié de la population de la planète doit vivre avec un air de plus en plus pollué. Sur l’ensemble de la planète, le nombre de personnes exposées à plus de 2,5 PM avait augmenté de 55,3 % en 2016 par rapport à 2010.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) affirme que les particules fines contenues dans les espaces extérieurs tuent chaque année 4,2 millions de personnes dans le monde et nuisent à la santé d’une population bien plus considérable. Elles pénètrent, par les voies aériennes, en profondeur dans les poumons, et déclenchent des inflammations qui causent ou aggravent de nombreuses pathologies respiratoires. Les plus petites particules peuvent entrer dans le flux sanguin et déclencher une réaction en chaîne susceptible de conduire à une crise cardiaque, au cancer ou à un AVC.

L’indice de qualité de l'air en temps réel (IQA) nous avertit lorsque les niveaux de particules sont dangereusement élevés. Obtenues à partir de données recueillies par 10 000 stations de surveillance partout dans le monde, toutes les mesures sont basées sur des relevés horaires. Le calcul de l’IQA prend en compte les particules en suspension (PM2.5 et PM10), l’ozone (O3), le dioxyde d’azote (NO2), l’anhydride sulfureux (SO2) et les émissions de monoxyde de carbone (CO). Un IQA supérieur à 100 est considéré comme dangereux. De 101 à 150, il indique un « risque pour la santé de certaines catégories de personnes fragiles », de 151 à 200, l’existence d’un « risque », de 201 à 300, d’un « risque grave », et au-delà de 300, d’un « danger ».

L’indice de qualité de l'air en temps réel (IQA) nous avertit lorsque les niveaux de particules sont dangereusement élevés. Obtenues à partir de données recueillies par 10 000 stations de surveillance partout dans le monde, toutes les mesures sont basées sur des relevés horaires. Le calcul de l’IQA prend en compte les particules en suspension (PM2.5 et PM10), l’ozone (O3), le dioxyde d’azote (NO2), l’anhydride sulfureux (SO2) et les émissions de monoxyde de carbone (CO). Un IQA supérieur à 100 est considéré comme dangereux. De 101 à 150, il indique un « risque pour la santé de certaines catégories de personnes fragiles », de 151 à 200, l’existence d’un « risque », de 201 à 300, d’un « risque grave », et au-delà de 300, d’un « danger ».

Mais rester à l’intérieur ne protège personne d’un air de mauvaise qualité. La pollution extérieure devient celle de l’air intérieur, en s’insinuant dans nos bureaux et nos maisons par la ventilation naturelle et mécanique.

À l’intérieur, la pollution atmosphérique forme un cocktail avec d’autres particules en suspension, comme le virus de la COVID-19, les allergènes, la poussière, les moisissures, les pellicules animales, la fumée et les micro plastiques présents dans l’air.

Selon une étude du Plan d'action mondial, la pollution de l’air à l’intérieur est 3,5 fois plus grave que la pollution extérieure, et son pic peut être 560 fois plus élevé.

Un purificateur d'air Rensair

Une purification de l’air portable, de qualité hospitalière, peut constituer une solution pratique, mais tous les purificateurs d’air ne sont pas égaux. Le marché de la purification de l’air n’est pas encadré et nombreux sont les fabricants dont les affirmations reposent sur du vent... Ce qui conduit les acheteurs non avertis à acquérir des purificateurs qui ne servent à rien, ou pire, dangereux pour la santé car émettant eux-mêmes des substances dérivées préjudiciables. Pour découvrir les cinq points à vérifier avant d’acheter, reportez-vous à notre guide d’information de l’acheteur.

L’indice de qualité de l'air en temps réel (IQA) signale actuellement un niveau élevé de particules aériennes dans de nombreuses régions. C’est la raison pour laquelle nous offrons une réduction de 25 % sur nos meilleurs appareils de purification d’air de qualité hospitalière, afin de protéger votre santé. Aucun minimum de commande. Offre valable jusqu’au 30 avril 2022.

Avec Rensair, vous pouvez maintenant vous permettre de faire de votre environnement intérieur un refuge vraiment sûr.

la pollution de l'air indice de la qualité de l'air allergènes AQI covid-19 poussière Global Action Plan QAI Qualité de l'air intérieur moisissures particules en suspension dans l'air squames d'animaux fumée OMS

Demander un devis

Décrivez vos besoins et obtenez votre devis dans les 24 heures

DEMANDEZ UN DEVIS

Parler a un expert

Réservez une consultation gratuite avec l'un de nos experts techniques

Réservez votre consultation
Close

Looks like you're visiting Rensair from the US. We recommend that you go to our dedicated US site

Close

It looks like you are visiting Rensair from the Hong Kong region. We recommend that you go to our dedicated Hong Kong site.